France : Consommation finale d’électricité du secteur résidentiel-tertiaire

Cet indicateur retrace l’évolution de la consommation d’électricité finale par le secteur résidentiel-tertiaire sur la période 1981-2012.

  • La consommation finale d’électricité du secteur résidentiel-tertiaire a connu une hausse continue depuis les années 1990, sauf en 2011 où elle a reculé de 3,6 % en 2011 dans un contexte de ralentissement économique. Le niveau de consommation atteint en 2012 efface toutefois cette baisse. Au total sur la période 1981-2012, la consommation d’électricité de ce secteur aura progressé de 173 %, soit un rythme moyen de 3,3 % par an.
  • Cette tendance haussière de la consommation d’électricité du secteur résidentiel-tertiaire s’explique d’une part par un recours de plus en plus prononcé à un mode de chauffage de type électrique, et d’autre part par le développement d’usages spécifiques de l’électricité (électroménagers, multimédia...) qui se sont massivement accrus ces dernières années.
  • Dans un horizon de court à moyen terme, cette consommation devrait encore augmenter, dans l’hypothèse où l’essor fulgurant des nouveaux moyens d’information et de communication devait perdurer, étant donné que ces technologies requièrent en grande majorité de l’énergie électrique, notamment en ce qui concerne les centres de données (data centers).