Evolution de la pointe annuelle de consommation d’électricité

La puissance de la pointe maximum annuelle correspond à la puissance appelée pendant le pic demi-horaire de consommation annuelle. Cette puissance est comparée à la puissance moyenne de consommation annuelle.

  • Le ratio pointe sur puissance moyenne est globalement en augmentation depuis 1998. Il témoigne de l’augmentation des usages de pointe et de la nécessité de maîtriser ces derniers. Le taux de croissance de la pointe a progressé deux fois plus vite que le taux de croissance moyen de la consommation d’électricité.
  • Cette augmentation est due la pénétration de l’électricité dans le chauffage du résidentiel et du tertiaire qui accroît la thermosensibilité de la consommation d’électricité. La thermosensibilité de la consommation d’électricité Française représente la moitié de la thermosensibilité de l’ensemble des pays européens et équivaut à 2300 MW par °C (le double de la consommation d’une ville comme Marseille). Le record de l’hiver 2010-2011 de 96 710 MW s’explique par une vague de froid historique et a depuis été battue par l’hiver 2011-2012 avec une pointe à 102 100 MW. La réglementation thermique 2012 et la montée en puissance des dispositifs d’effacement devraient permettre d’atténuer la pointe à long-terme.