Monde : Les émissions de gaz à effet de serre de 1990 à 2010

Ces graphiques représentent l’évolution des émissions de CO2 et gaz à effet de serre dans le monde entre 1990 et 2010

  • De 1990 à 2010, les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) ont augmenté de 30 %, ce qui correspond à une évolution moyenne d’environ +1,5 % / an.
  • Au sein de cette évolution globale se cachent toutefois de fortes disparités entre pays. Des pays encore sous-développés en 1990 comme la Chine, l’Inde, ou les Emirats Arabes Unis, ont vu leur volume d’émissions de GES par habitant exploser sur la période, respectivement de +174 %, + 99 %, et +163 %, alors que des pays développés ont entrepris des actions visant à réduire leur empreinte carbone. Cette baisse est d’environ 3 % pour la France, et en moyenne de 13 % pour les pays de l’Union Européenne à 27 pays.

  • Parmi les gaz à effet de serre, les émissions de dioxyde de carbone (CO2) – qui en représentent la très grande majorité – ont connu quasiment la même évolution que les émissions de GES totales.
  • Rapportées par habitant, la hausse mondiale des émissions de CO2 s’élève à 11 % de 1990 à 2010, alors qu’elles ont reculé de 15 % dans l’Union Européenne et de 11 % aux États-Unis.

  • Toutefois, on constate que des efforts ont été réalisés dans la très grande majorité des pays développés concernant le contenu carbone lié à la production d’électricité. En effet, le contenu de CO2 issu de la production d’électricité est resté stable au niveau mondial sur les vingt dernières années (+1%), mais il a nettement reculé dans les plus grands pays développés, notamment européens (-30 % pour l’UE à 27 sur la période 1990-2010).
  • Des efforts restent encore à faire dans d’autres pays, comme les Etats-Unis où la baisse s’est limitée à 10 % et où la production d’un kWh d’électricité émet encore 50 % de plus qu’en Europe.