le Diagnostic de Performance Énergétique

En France, le secteur du bâtiment représente 25% des émissions de gaz à effet de serre et 45 % de la consommation d’énergie finale, ce qui en fait un terrain privilégié de lutte contre le changement climatique. Dans une note publiée en juillet 2018, l’OPECST soulignait que la mesure de la consommation réelle des bâtiments constitue un prérequis indispensable au pilotage optimal de la rénovation énergétique. Elaboré dans le but d’informer et de mieux connaître l’état d’un bâtiment, le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est régulièrement critiqué pour son manque d’efficacité. Mais en quoi consiste exactement ce dispositif ? Quelles en sont ses modalités de mise en oeuvre ? Est-il un élément important dans le parcours de rénovation énergétique ? L’OIE fait le point sur cet outil encore mal connu.

Diagnostic de performance énergétique (DPE), de quoi parle-t-on ?

Une fiabilité à renforcer