Financement de la transition énergétique

La transition énergétique désigne le passage d’un système énergétique à un autre. En l’occurrence, l’objectif principal de cette transition est de réduire les émissions de CO2. Le succès de cette transition repose sur deux leviers, à savoir l’efficacité énergétique et l’usage d’énergies peu ou pas carbonées. Les coûts de la décarbonation se chiffrent en plusieurs dizaines de milliards d’euros par an. La question du financement est incontournable puisqu’elle conditionne l’avenir du système énergétique dans son ensemble, et celui du système électrique en particulier. Cette question recouvre le champ des coûts des technologies, de l’accès au capital, de la fiscalité… L’OIE propose des analyses de conjoncture, des notes pédagogiques et des analyses de données sur la question du financement de la transition énergétique.

Financement de la transition énergétique

Toutes les analyses et les données publiées sur ce thème

Dans les notes de conjonctures

Précarité énergétique : l'hydre de la transition énergétique
déc. 2016

Précarité énergétique : l’hydre de la transition énergétique

La précarité énergétique pose un problème à la fois sanitaire, économique et social indissociable du reste de la politique énergétique. Elle est caractérisée par la difficulté d’un ménage à se chauffer ou à se déplacer. L’observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) estime que la seule précarité énergétique liée aux dépenses pour le (...)

Lire la note...
Fiscalité CO2 et dépenses fiscales énergétiques : le paradoxe climatique
avr. 2016

Fiscalité CO2 et dépenses fiscales énergétiques : le paradoxe climatique

Alors que la fiscalité énergétique prend peu à peu le chemin d’une fiscalité climatique, en particulier avec l’introduction de la contribution climat-énergie, qui renchérit le prix des énergies fossiles, un certain nombre de mesures dérogent à cette logique : les dépenses fiscales. A l’origine, ces mesures avaient pour objectif le soutien (...)

Lire la note...
Fiscalité de l'énergie et stratégie bas carbone
janv. 2016

Fiscalité de l’énergie et stratégie bas carbone

La combustion d’énergie représentant la quasi-totalité des émissions de CO2 en France, la fiscalité énergétique est un outil incontournable de la politique énergétique française. Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie bas carbone instaurée par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la fiscalité énergétique (...)

Lire la note...
De l'efficacité énergétique à l'efficacité climatique
nov. 2015

De l’efficacité énergétique à l’efficacité climatique

L’efficacité énergétique est un axe fondamental de la stratégie bas carbone. Elle est une opportunité à la fois économique et climatique, notamment dans le secteur du résidentiel-tertiaire. Bien pilotée, la rénovation thermique des bâtiments peut en effet générer d’importantes réductions d’émissions de CO2 à faibles coûts. Pour déclencher les (...)

Lire la note...

Dans les fiches pédagogiques

Fiscalité climatique : Et l'inflation dans tout ça ?
mai 2017

Fiscalité climatique : Et l’inflation dans tout ça ?

En 2009, le rapport Quinet préconisait de valoriser les externalités climatiques de la consommation d’énergie. La Commission Quinet recommandait alors d’adopter une trajectoire de tarification du CO2 qui permettrait d’atteindre 100 €/tCO2 en 2030. Depuis 2014, les lois de finances intègrent effectivement une contribution climat énergie qui (...)

lire la fiche
Fiscalité énergétique : ce qui change en 2017
janv. 2017

Fiscalité énergétique : ce qui change en 2017

Le 30 Décembre 2016 a été publiée la loi de finances pour 2017. Cet exercice budgétaire a pour particularité d’être le dernier du quinquennat présidentiel. En matière énergétique, cette loi poursuit la lente mutation de la fiscalité énergétique vers une fiscalité climatique et environnementale en réévaluant les modalités de financement des énergies (...)

lire la fiche
Le mécanisme de capacité français est lancé : que va-t-il changer ?
janv. 2017

Le mécanisme de capacité français est lancé : que va-t-il changer ?

Depuis le 1er janvier 2017, les fournisseurs d’électricité (ainsi que les gestionnaires de réseaux pour leurs pertes) sont soumis à une obligation « de capacité ». Leur obligation consiste à justifier que la consommation d’électricité de leurs clients en pointe, c’est-à-dire lors des épisodes de grand froid, sera bien satisfaite par des moyens de (...)

lire la fiche
L'exemple de la stratégie bas carbone de la Suède
mai 2016

L’exemple de la stratégie bas carbone de la Suède

La Suède a décidé dès 1991 de poursuivre une stratégie bas carbone. De fait, les émissions de CO2 ont été réduites de 22 % entre 1990 et 2013, et la Suède est aujourd’hui le pays de l’OCDE dont les performances climatiques sont les meilleures. Alors que la France s’est engagée à réduire de 40% ses émissions de CO2 entre 1990 et 2030, il est (...)

lire la fiche
La priorisation des actions de réduction de la consommation de pétrole
mars 2016

La priorisation des actions de réduction de la consommation de pétrole

Dans un objectif de stratégie bas carbone, il est incontournable de réduire considérablement la consommation de pétrole, celle-ci étant à l’origine de 60 % des émissions de CO2 de la France. Afin d’orienter le consommateur vers les énergies les moins carbonées (biomasse, électricité décarbonée et gaz), il est nécessaire de procéder à (...)

lire la fiche
La situation des utilities européennes
févr. 2016

La situation des utilities européennes

Dans un contexte de crise profonde et d’excès d’offre, la poursuite du développement des ENR induit une baisse des prix de gros : les actifs existants peinent de plus en plus à recouvrer leurs coûts, avec des acteurs conduits à s’en délester définitivement ou temporairement pour tenter d’endiguer leurs pertes. Dans le même temps, le marché de (...)

lire la fiche
La précarité énergétique
févr. 2016

La précarité énergétique

La précarité énergétique, qui résulte en grande partie de la précarité économique, est une question majeure. Elle concerne à la fois les dépenses liées au logement, mais également au transport. Dans le logement, la précarité énergétique se traduit par des difficultés de paiement des factures d’énergie, et par des restrictions d’utilisations (...)

lire la fiche
Réorienter les instruments politiques de la maîtrise de la demande d'énergie
févr. 2016

Réorienter les instruments politiques de la maîtrise de la demande d’énergie

La mise en oeuvre d’une stratégie bas carbone suppose que la puissance publique encourage la réalisation d’actions d’efficacité énergétique en fonction des émissions de CO2 évitées et de critères économiques. Néanmoins, en France, certains secteurs font peu l’objet d’incitations à maîtriser la consommation d’énergie, tandis que d’autres sont soumis (...)

lire la fiche

Dans les analyses de données

nov. 2016

France : Prix des énergies pour les ménages

Lire l'analyse...

L’électricité peut être facturé selon une tarification en base, c’est-à-dire que le prix est le même à toute heure de la journée et de la nuit, ou selon une terification heures pleines / heures creuses. Dans ce cas, le prix de l’électricité est différencié selon l’horaire de la journée : plus élevé le jour, et plus faible la nuit. Cette tarification permet par exemple de chauffer l’eau chaude sanitaire la nuit à un prix plus faible.